Defiscalisation immobilier
Publié le 31 Janvier 2020 à 10h26 - 357 v.

Les pièges à éviter en investissant dans le Girardin

Le dispositif Girardin diminue l’imposition du contribuable qui investit en Outre-Mer. Cet outil apporte une grosse réduction d’impôts mais n’est pas dénué de risques. Voici quelques conseils pour contourner les pièges.

Comme chaque année, la fiscalité du citoyen est grandement influencée par les réformes apportées par la loi de Finances. Toutefois, les dernières en date n’ont pas directement affecté la loi Girardin. Opter pour l’investissement en Outre-Mer permet une grosse réduction de son imposition. Le dispositif Girardin vous donne l’occasion d’assister au développement des départements et territoires d’Outre-Mer en sponsorisant le matériel industriel neuf (Le Girardin Industriel) ou les logements sociaux (Girardin Logement Social). Regardant un placement en Girardin Industriel, il permet de sponsoriser l’achat de machines, et d’équipements qui seront loués à un agent local pour une période minimale de cinq années. À la fin du bail, l’exploitant récupère le matériel pour un prix moindre.

En comparaison à d’autres programmes de défiscalisation (FIP, Sofica, etc), l’investissement Girardin demeure un placement plutôt particulier. C’est dans le sens où c’est un investissement à fonds perdu. En d’autres mots, il s’agit d’un placement dit “one-shot”. Le but étant de placer sur le plan Girardin, l’impôt que vous vous apprêtez à payer l’année prochaine. Le rendement du dispositif est publié dès le commencement de l’opération. L’agent promoteur du Girardin vous communiquera le monter à placer pour avoir la diminution d’impôt voulue.

Le rentabilité de l’investissement varie en fonction de plusieurs facteurs. Quoi qu’il en soit, plus vous investissez tôt dans l’année, plus il y a de la marge entre la somme à placer et la défiscalisation devient plus élevée.

Quels sont les facteurs à considérer pour son succès ?

Si le placement Girardin reste relativement très accessible. La somme en elle-même est assez difficile à comprendre et peut gêner. En cas de non-respect de l’un des critères juridiques, souvent rattaché à l’investisseur, on court le risque d’un redressement fiscal. Avant de commencer un investissement Girardin, il faut donc être très minutieux. Il est tout autant recommandé de faire appel à un opérateur expérimenté et déjà connu du domaine. Le groupe Profina, avec sa plateforme digitale https://www.groupe-profina.com/espace-outre-mer/presentation/loi-girardin/, pourrait très facilement vous assister en ce sens.

Les publications similaires de "Défiscalisation"

  1. 10 Sept. 2020La loi Girardin IS : moins risquée pour un investissement en outremer ?33 v.
  2. 28 Juil. 2020Les avantages fiscaux du démembrement de propriété49 v.
  3. 25 Juin 2020Les 5 choses à savoir avant d'investir en loi Pinel135 v.
  4. 12 Juil. 2019Girardin IS : les plafonds de loyers et de ressources en Outremer773 v.
  5. 24 Janv. 2019Suivez l'évolution des lois de défiscalisation immobilières966 v.